Vivre sous le même toit que son ex lorsque l’on se sépare ou lorsque l’on divorce est un art dont tout le monde n’est pas naturellement expert. Une procédure de divorce est rarement rapide, elle peut durer des mois voire des années pour les moins chanceux. 

Vivre avec son amoureux(se) dans le même appartement ou la même maison est tellement agréable quand on est dans le feu de l’amour, qu’on ne se doute pas au combien cela peut devenir un calvaire lors d’une rupture. Et pourtant, il est souvent difficile de faire autrement rien que pour l’aspect financier.

En effet, en général, pour celles et ceux qui sont propriétaires, ils habitent souvent un logement dimensionné pour leur famille entière, c’est-à-dire leur couple et parfois leurs enfants. C’est un logement qui est à la fois trop grand pour une seule personne et trop petit s’il s’agissait de le diviser en deux. Alors, lorsqu’il faut se séparer, il est rare que l’on se retrouve dans une situation confortable surtout avec des enfants dans le foyer. Soit on a le sentiment de se marcher dessus en restant habiter ensemble, soit il faut que l’un des deux quitte le domicile pour se trouver un petit pied à terre pas trop loin, soit il faut accélérer la procédure de séparation ou encore établir des règles très claires de vie à la maison. 

C’est hallucinant la vitesse à la quelle on peut passer de l’amour au déchirement, surtout lorsque la rupture est brutale et instantanée comme par exemple dans le cadre d’un adultère, qui serait totalement imprévisible pour la victime de la tromperie. C’est aussi très surprenant comment les petits défauts de l’autre peuvent se transformer en manies totalement irritantes et insupportables en quelques jours.

 Voici le récit d’Angélique. 

 Angélique, 37 ans, maman d’un garçon de 6 ans et en instance de divorce

Angélique est tombée amoureuse de Paul à son travail. Elle était stagiaire dans cette agence de publicité où Paul occupait un poste à responsabilités. Elle a été séduite au premier regard. Lui ne l’a pas remarquée tout de suite, ce n’est qu’après quelques semaines d’efforts de séduction d’Angélique que Paul daigna porter attention à elle. Mais à compter de ce jour, il lui démontra de multiples marques d’attentions, il la séduit d’une façon si romantique que leur histoire d’amour fût très vite fusionnelle. Ils ont vécu un début d’histoire fabuleux, libres, sans contraintes, et fous amoureux l’un de l’autre. A un tel point qu’au bout de dix jours, Angélique déménagea chez Paul. Les deux tourtereaux ont profité au maximum l’un de l’autre avant de finalement se décider d’avoir un enfant. Angélique est tombée enceinte très rapidement et leur petit garçon arriva dans un appartement tout d’un coup devenu trop petit pour eux trois. Ils choisirent alors de déménager, et leur frustration du manque de place les poussa à acheter une très grande maison entre mer et campagne. 

Le bonheur dura 3 années complètes. Chacun était bien occupé par son activité professionnelle, mais les revenus du foyer leur permettaient des extras fabuleux à trois, de multiples voyages, chacun possédait une belle voiture neuve, les innombrables placards de la maison étaient remplis de chaussures et de vêtements. Le garage double accueillait deux motos et une montagne de cartons d’achats compulsifs passés sur internet. Angélique n’était pas aussi accro aux achats que Paul. Lui ne pouvait pas passer une seule journée sans acheter un nouveau blouson, de nouvelles chaussures ou encore des objets dont il se sera lassé en moins d’une semaine. Angélique ne disait rien, elle remarquait à peine pour tout dire. Une autre manie de Paul était le désordre. Il avait la fâcheuse habitude de laisser trainer ses vêtements sales par terre, ses serviettes de douche sur le tapis de la salle de bain, des assiettes et des verres dans l’évier de la cuisine. Pareil, Angélique ne disait rien et passait systématiquement derrière lui. Cela ne la dérangeait pas, elle aimait s’occuper de son homme.

Cependant, un jour, un nuage se présenta dans le ciel bleu et ensoleillé de leur vie parfaite en apparence. Un homme sonna à l’interphone de la maison alors que Paul était encore au travail et Angélique occupait à faire un jeu de société avec son fils. L’homme se présenta tout en restant derrière le portail disant à Angélique les mots suivants :

« Je suis Monsieur …, je suis le mari de Justine qui travaille avec votre mari Paul. Etes-vous au courant de la relation entre votre mari et ma femme ? »

Le pavé fût lancer dans la marre ! Angélique lui répliqua qu’elle ne comprenait rien à son histoire, qu’elle n’avait jamais entendu parler de cette Justine. Elle lui demanda de partir toute déboussolée. L’homme n’insista pas. Le soir même, lorsque Paul arriva chez lui, Angélique garda le silence jusqu’au coucher de leur petit garçon, puis demanda des explications à Paul. « C’est qui Justine ? Son mari est passé à la maison, il prétend que tu aurais une relation avec elle ? C’est qui cette Justine, Paul ? Explique-moi je suis perdue ! » Paul, surpris, finit par avouer avoir eu une relation pendant deux mois avec sa collègue de travail. Cette histoire selon lui était terminée et n’avait pas compté. Angélique tomba de son petit nuage. Elle n’en revenait pas de découvrir que Paul avait pu rentrer chez eux pendant deux mois, en ne montrant aucun signe de malaise, en faisant l’amour à sa femme comme si de rien n’était et en parallèle en ayant une aventure avec une de ses collègues de bureau.

Il s’est passé trois mois avant qu’Angélique ne se décide à divorcer. Ses 90 jours ont été une véritable torture pour elle, croisant Paul tous les jours, plusieurs fois même dans la journée, habitant sous le même toit mais dormant dans la chambre d’amis, discrètement pour ne pas que leur petit garçon ne s’en rende compte. Le plus dur pour elle, c’est qu’elle était encore folle amoureuse de lui pendant cette période. Paul a tout fait pour la reconquérir mais sa blessure était tellement à vif, qu’elle ne pouvait pas se laisser approcher. C’est à cette période qu’Angélique a pris contact sur « jetournelapage.fr » pour l’aider à réfléchir rationnellement pendant cette période dramatique. Nos échanges l’ont amené à la conclusion que la tromperie de Paul avait tout cassé son rêve et qu’elle ne se voyait pas reconstruire le puzzle dont il manquerait inévitablement des morceaux essentiels désormais. Elle décida de lancer une procédure de divorce par consentement mutuel.

Paul, anéanti par la nouvelle tenta à plusieurs reprises de la faire changer d’avis, mais malheureusement, la décision d’Angélique était ferme et définitive. Il accepta de lancer la procédure et le jour même, son comportement changea du tout au tout. Il passa de moins en moins de temps à la maison, il ne rentrait même pas certaines nuits, il a vécu cette période comme un célibataire. Angélique s’est occupé seule de mettre la maison en vente, mais par manque de chance, la conjoncture immobilière fit trainer l’opération. Cela a duré 18 mois. Leur vie sous le même toit est devenue petit à petit insupportable. Les manies de Paul se sont transformées sans surprise en dégoût pour Angélique. La chambre de Paul était devenue limite insalubre. Ils se sont organisés une garde alternée improvisée, dans la même maison, mais chacun avait des soirées et des week-ends libres de faire ce qu’il voulait. Les repas et les petits déjeuners devaient aussi être planifiés pour éviter de se croiser le plus possible.

Leur petit garçon était perdu dans cette vie tout sauf normale. La tension était devenue tellement élevée que Paul décida de prendre un appartement en location à quelques kilomètres de leur domicile. Ainsi, Angélique dût commencer à s’habituer à avoir son fils en garde quasi permanente, car Paul lui annonça qu’il n’envisageait pas la garde alternée à terme. Cela n’a pas surpris Angélique au fond. Paul était, à ses yeux, trop égoïste pour penser adapter sa vie suffisamment pour pouvoir vivre une semaine sur deux avec son fils. Mais cela a de toute façon arrangé Angélique qui a utilisé tous ces mois pour préparer sa vie d’après avec « jetournelapage.fr ». Un de ses objectifs était de quitter la région, de se rapprocher de sa famille pour pouvoir être soutenue au mieux dans sa vie de maman solo. 

Vivre sous le même toit pendant une séparation est très souvent nécessaire mais devient très vite invivable. Les petits défauts de votre ex-conjoint(e) se transforment en écœurements, votre amour risque de passer du côté obscur de la rancœur, du dégoût et de la haine. Mes mots sont forts, mais je vous assure qu’ils sont réels. Ces émotions laissent des traces mais en général s’évaporent avec l’éloignement. Vous ne ressentez bien sûr pas ces émotions en permanence mais plutôt par pics. Cette situation est risquée pour votre divorce ou votre séparation car elle augmente les tensions avec votre ex et ne vous met pas en conditions apaisées pour aborder la phase de la procédure de séparation et de la négociation. Veillez donc à ce que votre cohabitation ne dure pas trop longtemps. 

{

Nous sommes spécialisés dans les séparations et les divorces. Notre motivation est de vous accompagner pour bien vivre votre séparation et pour tourner la page de votre histoire amoureuse qui se termine.

Nous savons au combien cette période est douloureuse et source de questionnements multiples car nous aussi, nous l’avons vécu.

Basé sur nos expériences personnelles, sur celles de nos abonné(e)s et surtout sur notre expertise en résolution de problématiques complexes, nous vous proposons de vous transmettre les clés pour sortir, comme nous, GRANDI(E) de votre séparation.

Jean-Malo

Coach de divorce et de séparation<br /> Expert Diplômé en résolution de contextes complexes<br />

Et vous? quel signe avez-vous ressenti avant votre séparation? Partagez avec nous!

Jean-Malo Basset

 

jetournelapage2020@gmail.com

Suivez-nous