Alors le célibat, vous le voyez comment ?

Votre séparation a pour fatalité de vous conduire au statut de célibataire, comme presque 40% de la population française. Vous pouvez le vivre dramatiquement comme certain(e)s ou miraculeusement comme d’autres. Il est vrai que le célibat présente des inconvénients mais aussi beaucoup d’avantages. Tout dépend si l’on a tendance à voir le verre à moitié plein ou plutôt à moitié vide. En tout cas, cette phase de célibat sera certainement temporaire si vous venez de vous séparer. Si vous êtes célibataire depuis plusieurs années, cela risque d’être plus difficile de refaire de la place à une personne dans votre vie, mais rien n’est perdu, bien au contraire.

Alors le célibat, vous le voyez comment ? comme une bénédiction ou comme une torture ?

Voici deux témoignages.

Grégory, 41 ans, célibataire heureux

Grégory, papa de 2 enfants, a subi un divorce long et difficile. Il est séparé officiellement depuis 3 mois après avoir été marié pendant 7 années. Son ex-femme a décidé de le quitter pour partir avec une collègue de travail. Cela a été très dur pour Grégory d’entendre tous les reproches de sa conjointe et aussi de voir qu’elle le quittait pour une autre femme. Il n’a rien compris et a mis des mois à accepter de l’avoir perdue et a totalement perdu confiance en lui au début.

Mais depuis quelques temps, Grégory se sent revivre. Les séances de coaching lui ont permis de rapidement reprendre le dessus sur sa vie. Il pense positivement, il est plutôt combattif, il a retrouvé une vie équilibrée. Ses performances au travail, qui avaient chuté pendant son divorce, s’en ressentent, son patron ne lui a fait que des éloges dans son dernier entretien bilan.

Grégory a la garde partielle de ses enfants. Il ne les voit qu’un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Ce n’est que du bonheur de les retrouver à chaque fois. Ils ne passent avec eux que des moments magiques, restaurants, patinoire, cinéma, chatouilles et jeux de sociétés. Ces week-ends sont toujours trop courts pour lui comme pour eux. Si leurs retrouvailles se passent aussi bien, c’est certainement aussi dû au fait que Grégory a retrouvé un équilibre dans sa vie.

L’amour d’une femme ne lui manque pas pour l’instant. Il sort beaucoup avec ses amis et a quelques rencontres furtives de temps en temps. Il n’a pas envie de rentrer à nouveau dans une vie de couple établie. Sa liberté retrouvée lui tient beaucoup trop à cœur pour l’instant. Il est conscient que sa vie n’est pas stabilisée, il le sait, l’analyse réalisée avec la méthode de « jetournelapage.fr » lui a tracé son chemin et les étapes de sa vie future. Il sait parfaitement où il en est.

Avoir une idée des étapes qui l’attendent est très rassurant et contribue à son bonheur présent. Il prend donc son temps car il sait que tout se fera en son heure, alors à présent il profite de la vie !

 

Claire, 36 ans, célibataire angoissée

Claire est maman d’un petit garçon. Son mari l’a quittée il y a 3 ans. Il n’a pas voulu de garde alternée, pourtant Claire a insisté à l’époque convaincue que c’était important pour l’équilibre de son fils. Mais son ex-mari a considéré que sa vie professionnelle n’était pas compatible avec la garde d’un enfant, même une semaine sur deux. La véritable raison était qu’il souhaitait rester libre géographiquement. En effet, quelques temps après le divorce, il a accepté un nouveau travail en Amérique du Nord. Il ne rentre que quelques jours durant les vacances scolaires pour profiter de son fils mais aussi de ses amis. Le reste du temps Claire est seule pour gérer sa propre vie et celle de son fils, en tant que maman célibataire.

La cadence entre son travail, son fils, les devoirs, les courses, les repas et la logistique de la maison ne lui laisse aucun moment pour elle. Sa famille n’habitant pas dans le coin, elle n’est que très rarement aidée. Elle n’en peut plus. Elle est au bord de la déprime. Elle voit tout en noir, n’imagine aucune sortie du tunnel, elle est à mille lieux de penser que refaire sa vie semble possible. De toute façon, tous les jours elle pense à son ex-mari, elle lui en veut énormément de les avoir abandonnés ainsi, livrés à eux-mêmes. Elle aimerait voir un professionnel, mais ne trouve pas une minute pour cela. Son unique réconfort est la tonne de câlins que son fils peut lui apporter. Ce petit garçon comprend tout, il va certainement grandir plus vite que la normale, mais il commence à comprendre que sa maman a besoin de lui. Cela fait d’autant plus de mal à Claire, qui a l’impression de lui sacrifier une partie de son enfance et de son innocence.

Le seul temps libre qu’elle s’accorde, c’est une heure avant de dormir. Pas le temps de regarder un film, juste quelques dizaines de minutes pour elle, pour lire, pour appeler des proches ou pour visiter la toile. C’est ainsi que Claire est arrivée sur « jetournelapage.fr ». Elle a lu tous nos articles et s’est retrouvée dans beaucoup d’entre eux. Au fur et à mesure de ses lectures, elle a compris que voir tout en noir ne lui apporterait que déceptions et mal-être, pour elle et indirectement pour son fils. En vouloir à son ex-mari et lui rejeter la faute tous les soirs n’entretenait que son mal-être à elle. Lui, il vivait sa vie de célibataire à l’autre bout du monde, libre comme l’air.

Claire m’a raconté son histoire, et m’a expliqué sa détresse en me confiant qu’elle était désespérée et ne savait plus par quel bout prendre sa vie. Son cerveau était devenu un véritable sac de nœuds. Sa détresse et sa sincérité m’ont énormément touchées. Je lui ai expliqué qu’elle aurait dû me contacter bien avant de tomber aussi bas, mais que ce n’était pas grave, que nous allions pouvoir redresser la barre, que j’avais la solution pour l’aider et qu’elle pouvait se fier à moi, je ferai mon maximum pour lui redonner le sourire car toutes les mamans célibataires sont des guerrières et elles méritent d’être heureuses. C’est tellement dur de tout mener de front. Nous avons commencé la démarche ensemble avec Claire. Ma première question fût la suivante : « Qui es-tu, Claire ? ». Sa surprise se lut sur son visage. Elle mit du temps à réfléchir et me répondit « je ne sais pas » en fondant en larmes. C’est là que son travail sur elle-même et sur sa vie a commencé.

Le célibat est une bénédiction pour certain(e)s et une torture pour d’autres. Il est intolérable de subir sa vie, personne ne le mérite et surtout pas à cause d’une séparation. Si vous ressentez un manque ou que votre vie est totalement déséquilibrée, venez frapper à ma porte sur « jetournelapage.fr », je pense avoir une solution pour vous.

 

Partager

votre expérience!

envoyez-nous votre histoire :

email

jetournelapage2020@gmail.com