L’une des discussions qui vous semblera la plus difficile et la plus douloureuse de votre vie, sera d’annoncer à vos enfants votre divorce imminent ou votre projet de séparation.

Néanmoins lorsque vous savez que vous allez vous séparer ou divorcer, il est très important d’en parler à vos enfants avant qu’ils ne l’apprennent par quelqu’un d’autre. Imaginez le choc psychologique s’il devait l’apprendre par un ami ou un autre adulte !

Vos enfants se souviendront probablement de ce moment, de ce que vous dites, du ton avec lequel vous le dites, du moment et de l’endroit où ils l’entendent. Il est donc important de prendre le temps de se préparer par respect pour votre petite famille.

Je Tourne La Page vous donne 12 étapes à suivre pour surmonter cette épreuve :

Comment annoncer son divorce à ses enfants ?

annoncer-divorce-enfant-ado

Etape 1 : Prenez sur vous et agissez en parents pour annoncer votre divorce à vos enfants

L’annonce d’une séparation à faire à deux

Quelle que soit votre situation personnelle, quelle que soit votre relation avec votre ancien partenaire de vie, un parent reste un parent. Il faut que vous vous mettiez d’accord avant d’annoncer ce que vous allez dire à vos enfants, et comment le dire. Un divorce ou une séparation peut paraître effrayant pour un enfant, l’unité momentanée de votre couple est importante, même si c’est difficile.

Choisir le bon moment pour communiquer

Prévoyez un moment neutre pour vos enfants : évitez la semaine scolaire (donc privilégiez le week-end) ou durant les vacances. Prévoyez de le faire plutôt le soir, mais pas trop tard pour avoir le temps de discuter. Evitez le matin ou l’après-midi pour ne pas faire trop cogiter vos petits.

Les enfants ayant une notion du temps réduite (notamment pour les plus petits), une annonce 2 semaines avant le départ d’un des membres du couple est conseillée.

Etape 2. Planifiez ce que vous allez dire à vos enfants

Pour le bien de vos enfants, mettez de côté la colère et la douleur que vous pouvez ressentir. Le but est de préparer la discussion et les messages que vous souhaitez passer à vos enfants. Si vous n’avez pas cette conversation à l’avance , vous risquez de l’avoir devant vos enfants ou de vous disputer devant eux… Cela ne serait pas juste vu l’enjeu.

S’il est extrêmement difficile de parler avec votre « futur(e) ex », envisagez de recourir aux services d’un médiateur ou d’un coach en séparation ou invitez une personne en qui vous avez tous les deux confiance pour vous aider à régler les détails. Rappelez-vous, il s’agit là du bonheur de vos enfants et il est donc important de faire des efforts avec votre partenaire.

Il est par ailleurs primordial de ne pas prendre vos enfants dans un chantage émotionnel où chaque parent accable l’autre à quelques jours d’intervalle. Le divorce est un problème d’adulte qui a un impact sur la famille, mais une séparation n’est surtout pas un problème d’enfant !

Etape 3. Parlez à vos enfants ensemble de votre divorce

Restez unis devant vos enfants et parlez de votre divorce à deux

Être à deux devant vos enfants, c’est envoyer un message important : vous êtes tous deux capables de vous entendre momentanément pour leur intérêt et leur bien-être.

Il est important de parler à toute la petite famille en même temps. Chaque enfant doit être informé par ses parents au même moment. Même si la gestion de l’émotion sera différente entre un enfant de 5 ans, un autre de 11 ans et un adolescent, il est important que chaque enfant l’apprenne directement de son papa et de sa maman, et non par le frère ou la sœur qui l’a appris en premier. Si vos enfants sont d’âges très différents, il faudra prévoir de continuer la discussion un peu plus longuement avec les plus âgés, notamment les adolescents.

Etape 4. Développez un récit non culpabilisant.

Utilisez « Nous » au lieu de « Je »

Pour commencer, utiliser « nous » pour montrer l’unité parentale et expliquer les décisions qui ont été prises. « Nous ne sommes plus heureux ensemble », ou « Nous voulons tous les deux que nos disputes cessent », ou « Nous avons essayé de régler nos différends, mais nous n’y sommes pas parvenus ».

Ne pas chercher à faire des révélations sur la situation de couple

Ne cherchez pas à dévoiler la vérité à vos enfants durant cette discussion. Savoir qui a trompé qui, qui a abandonné qui etc… ce n’est pas un problème d’enfant. Si vous le faites, vos enfants seront pris à partie et se sentiront coincés dans un dilemme de loyauté… ou tout simplement : tu préfères papa ou tu préfères maman… un cauchemar !

L’anxiété de vos enfants dépend de vous

La façon dont vous présenterez la nouvelle à vos enfants influencera donc en grande partie sur leur degré d’anxiété et leur capacité à anticiper une issue positive pour eux-mêmes.

Par ailleurs, comme déjà indiqué, si la réunion se transforme en un combat de cris, vos enfants seront beaucoup plus déstabilisés par ce qui se passe.

Etape 5. Dites à vos enfants pourquoi vous divorcez sans chercher à blâmer

Il n’est pas important, ni même opportun, de donner des détails sur les raisons pour lesquelles vous prévoyez un divorce. Cependant, vos enfants voudront savoir pourquoi cela se produit et il est très important de leur faire comprendre que cela n’est en rien de leur faute.

Les enfants ont déjà entendu parler de divorce

Plus les enfants seront âgés, plus ils verront un changement important dans leur vie et votre explication influencera leur opinion. Ils feront un transfert aussi sur d’autres cas de divorce ou séparation qu’ils connaissent dans leur environnement (-rappelons que près d’un couple sur 2 divorce, sans parler des ruptures de PACS et des fins d’Union Libre-). Ainsi il y a une grande probabilité qu’un de leurs amis ait déjà vécu cette situation de séparation.

Pour rappel aussi, si votre couple a présenté des tensions, il est très clair qu’elles ont été perçues par vos petits. Les plus grands ne vont donc pas non plus être si surpris de cette annonce, même si le savoir peut faire mal.

Donner une explication positive a votre separation

Soyez prêt à donner une sorte d’explication générale sans blâme pour l’un ou l’autre. Essayez de rester positif sur la raison de la discorde sans rentrer dans les détails salaces.
   « Nous nous aimons bien et voulons être amis, mais nous ne nous aimons plus ».
   « Nous espérions que cela n’arriverait jamais, mais nous n’arrivons pas à arranger notre relation. »
   « Nous voulons tous deux des choses différentes dans nos vies. »

N’oubliez pas que ce sont des problèmes d’adultes que vos enfants, même intelligents et matures, ne peuvent pas encore vraiment comprendre.

Etape 6. Dites à vos enfants ce qui va changer et ce qui ne va pas changer.

Les enfants aiment bien la routine, les choses définies… Parler à un enfant de divorce ou de séparation, c’est lui dire qu’une brèche s’ouvre dans son univers, une brèche inconnue qui peut faire peur.

Insistez sur ce qui ne va pas changer

Il est donc important d’être rassurant et d’être honnête sur la situation. Un des deux parents va quitter le domicile, il peut y avoir un changement de domicile aussi. Bien préciser le type de garde souhaité (semaine/semaine, semaine/week-end…).

Soyez honnête sur les changements

Une fois que vous avez parlé des choses qui changent, insister sur les choses qui ne changent pas : l’école, les amis, les sports ou les autres activités. Et bien sûr, montrez leur que votre amour pour eux ne changera jamais… Les adultes peuvent divorcer, mais on ne divorce pas de ses enfants.

Etape 7. Dites à vos enfants quel parent quittera le foyer.

Tôt ou tard, un des parents devra quitter le foyer familial (il arrive de vivre ensemble après un divorce, mais c’est plus rare). Dites-le à vos enfants et essayez d’évaluer la date du départ. Rappelez leur qu’avoir deux toits, ça n’empêche pas d’être une famille unie.

Indiquez-leur aussi que vous garderez avec eux des moments de qualité et d’intimité. Si vous vous en sentez capable, vous pouvez même faire les anniversaires en commun, comme une famille unie (attention cependant, si vous refaites votre vie avec un autre partenaire, cela risque de vous poser problème plus tard).

Etape 8. Le réconfort est la clé. Déculpabiliser vos enfants

Nous l’avons déjà dit, vos enfants auront peur d’être la raison de votre divorce. Il faut bien leur rappeler que ce n’est pas de leur faute et qu’ils ne peuvent rien pour empêcher ce qui se passe. Il faut rappeler que leur comportement d’enfant est normal et que ça ne pas du tout être la cause de votre séparation

Soyez tout de même très clair avec eux sur le fait que cette décision est irréversible pour éviter tout faux espoir.

Etape 9. Ne faites pas de fausses promesses pour l’après séparation

Comme il y a encore beaucoup d’inconnues à ce moment de l’annonce, ne faite pas de fausses promesses ou ne faites pas de promesses que vous ne pourrez pas tenir. Ne faites pas de plan sur le long terme, restez plutôt court terme et rappelez ce qui ne va pas changer : « Tu auras toujours Noël », « Tu pourras voir tes amis ».

Rassurez-les en rappeler que ça peut être un peu difficile/pénible au début mais que la famille dans son entièreté, s’habituera à ces changements.

Remarque : la question du déménagement peut parfois être délicate. A ce stade, si vous n’êtes pas sûr(e), ne vous engagez pas sur cette promesse de non déménagement.

Etape 10. Les réactions de vos enfants sont tout à fait normales

Il est très difficile d’anticiper la réaction de vos enfants face à cette annonce. Plus vous serez calme lors de l’annonce et solidaire de votre partenaire, moins la réaction de votre enfant sera forte… A noter que la réaction de votre enfant peut être à rebours, c’est-à-dire impassible sur le moment, et fortement angoissé par la suite.

Que votre enfant réagisse « violemment » (hurlement, cris, pleurs…) ou passivement (pas de réaction, tristesse, anxiété…), il faut la comprendre et rester super calme. Il faut écouter, observer et communiquer. Si votre enfant se renferme un peu sur lui-même, cela peut être normal mais il faut rester toujours en alerte et lui montrer le plus d’amour et de compréhension possible.

Si un de vos adolescent vous blâme, vous ou l’autre, restez solidaire même si cela est compliqué dans un moment de divorce. Ne cherchez pas à vous défendre dans le sens où cette décision n’est pas négociable et a été prise. Restez bienveillant(e), mais ferme.

Etape 11. Invitez-les à poser des questions sans mettre de pression : le divorce n’est pas tabou

Certains enfants sont très expressifs, d’autres moins. Certains vont comprendre la situation immédiatement et poser beaucoup de questions, d’autres doivent assimiler la situation d’abord.

Essayez de répondre à chacune de leur question de façon la plus claire possible. Si vous ne savez pas répondre, dites-leur que vous donnerez une réponse dès que vous l’aurez trouver.

Il faudra sûrement refaire ce genre de petite « réunion » avec vos enfants, mais dites leur qu’ils peuvent poser des questions à n’importe quel moment et dès qu’ils ont un doute. Par contre éloignez les toujours des questions concernant les finances du couple ou le juridique, c’est un problème d’adulte.

Etape 12. Donnez du temps à vos enfants pour assimiler la nouvelle de votre séparation

Il faudra vous armer de patience car vos enfants ne vont pas assimiler et comprendre cette situation en peu de temps. Le sujet du divorce réapparaîtra régulièrement, et notamment au moment des étapes clés : départ du partenaire, mise en place des gardes alternées, mais aussi lors d’évènement comme la rentrée des classes, les fêtes de famille… Vous devez être émotionnellement présent et rassurant et montrer l’exemple de votre propre guérison. Il est donc important lorsque votre décision est prise et irrévocable, d’aller vite dans la procédure et de vous reconstruire le plus vite possible. Bien sûr Je Tourne La Page pourra vous accompagner dans ces étapes.

Partagez avec nous votre expérience dans les commentaires ! Cela aidera fortement la communauté.